Manuel de corruption politique

Image mise en avant

La politique vous ennuie ? Ce roman culte va vous faire changer d’avis…

Une voiture traverse la nuit à toute berzingue. Des malfrats ? Non, des hommes politiques déterminés à faire partie des têtes pensantes du pays, quitte à user de tous les moyens de pression possibles.

« L’homme est conçu dans le péché et élevé dans la corruption, il ne fait que passer de la puanteur des couches à la pestilence du linceul. Il y a toujours quelque chose. »

Qui n’a jamais douté d’eux et de tous les sales coups qu’ils peuvent manigancer pour parvenir à leur fin ? Ils se vantent d’être transparents jusqu’à ce qu’une sombre affaire fasse surface. Ceux qui disaient vouloir le bien de l’humanité, usant de moult promesses, se transforment en fous de pouvoir. Les sages ont alors raison de vouloir rester éloignés de ce monde sans pitié et dangereux.

La réalité est bien différente de celle que nous rapporte les médias cependant. Par l’intermédiaire de Jack, Robert Penn Warren nous propose de découvrir ce qui se cache derrière le rideau de la politique où un homme parti de rien – tel le symbole du rêve américain – fera une terrible ascension.

Si Jack avait seulement pensé que sa vie pourrait prendre un tel tournant, peut-être aurait-il juste décidé de se taire ? Un jour, il explique à Willie les raisons de sa défaite – avec peu de délicatesse, certes – et le lendemain il se retrouve l’homme de main d’un patron sans vergogne.

« La loi, c’est une couverture pour une personne dans un lit deux places où sont couchés trois types par une nuit glaciale. On aura beau tirer dans tous les sens, y aura jamais assez pour couvrir tout le monde et quelqu’un finira forcément par choper une pneumonie. Merde ! La loi c’est un pantalon acheté l’année dernière pour un gamin en pleine croissance qui se retrouve les mollets à l’air parce que les coutures ont craqué. La loi est toujours trop courte ou trop serrée pour une humanité en pleine expansion. Le mieux est d’agir, et ensuite de bricoler une loi pour assurer les arrières. »

Dire qu’initialement, le dessein de Willie était d’offrir une école aux enfants ! Il arrive sur le devant de la scène plein de bonnes volontés, mais si ingénu que nul n’aurait l’idée de voter pour lui. Soyons honnête, un candidat bon, propre sur lui, sans mordant ni charisme n’est pas éligible. En revanche, c’est un candidat parfait pour qu’un autre puisse remporter les élections…

Un homme blessé dans son orgueil est un homme dangereux. En une nuit, il devient le Boss, celui que l’on respecte autant que l’on craint, celui dont on suit les ordres quels qu’ils soient. Menaces, chantages et tentatives de corruption sont ses armes et gare à celui qui voudrait se mettre en travers de son chemin.

« Car rien ne se perd, rien ne se perd jamais. Il y a toujours un indice, une facture, une marque de rouge à lèvres, une empreinte de pied dans la plantation, un préservatif sur le sentier du parc, une vieille blessure qui lance, un souvenir d’enfance, une infection dans le sang. Et le passé, le présent et le futur ne sont qu’un seul et même temps, et les morts n’ont jamais vécu avant que nous leur donnions vie, et leurs yeux, au-delà des ténèbres, nous implorent. »

On aime haïr ce personnage à qui l’on trouve des circonstances atténuantes puisqu’il parvient à oeuvrer pour la société. Robert Penn Warren avait bien compris que nul ne se lève le matin avec pour objectif de nuire, mais que tout est une question de point de vue. En dépit de sa noirceur, Tous les hommes du roi possède un humour irrésistible, une ironie qui survit au temps qui passe.

Ce texte est publié pour la première fois en France dans les années 1950 et connait par la suite de nombreuses rééditions. Aujourd’hui, ce chef-d’œuvre est redécouvert – et dans sa version complète – par les éditions Monsieur Toussaint Louverture qui ont su une fois de plus le magnifier d’une couverture élégante. 

Titre : Tous les hommes du roi
Titre original : All the King’s Men
Auteur : Robert Penn Warren
Traducteur : Pierre Singer
Editeur : Monsieur Toussaint Louverture
Date de parution : 19 octobre 2017
ISBN : 9791090724389
Nombre de pages : 640
Prix : 13€50

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *