Du pétomane à l’infidèle

Image mise en avant

Avec drôlerie, un jeune écrivain nous raconte sa vie de cocu…

Lassé de son travail d’architecte, Raphaël décide de se lancer dans l’écriture. Plus besoin de lire Aristote, il nous dit tout de sa réflexion sur l’écriture, de l’art de développer une intrigue et de créer des personnages avec un regard juvénile rafraichissant.

(Une idée à suggérer à l’auteur pour son second livre : l’Art du roman selon Raphaël Rupert serait un petit bijou.)

« Ce que l’on reproche le plus à l’autofiction, c’est son obscénité, une manière indélicate de fourrer une réalité suspecte sous le nez du lecteur. »

Décidé de surprendre et de choquer, il entrevoit l’histoire d’un nazi pétomane sous le IIIe Reich. Mais n’est pas écrivain qui veut ! En quête d’inspiration, il lit les journaux intimes de sa femme et découvre qu’elle l’a trompé…

Sa vie initialement remise en question bascule plus encore, remettant en question sa vie sexuelle et les préférences anatomiques de sa femme.

« Elle avait écrit Maintenant je comprends. C’était peut-être ces trois mots les plus difficiles à avaler. Vingt années de vie conjugale et sexuelle, et maintenant elle comprenait enfin. Que comprenait-elle ? Que je n’étais pas l’étalon qui lui fallait. Mais ce qu’il y avait à comprendre, n’était-ce qu’une question de taille ? »

Dans un style emporté, Raphaël cherche de manière irréfléchie à se rassurer, à savourer sa nouvelle existence d’homme libre et à planifier sa vengeance. On rit de ses interrogations, de son enquête et de sa vengeance. Parviendra-t-il à cette dernière ? Peu importe car on assiste au beau début d’un auteur dans l’écriture.

Titre : Anatomie de l’amant de ma femme
Auteur : Raphaël Rupert
Editeur : Arbre vengeur
Date de parution : 30 août 2018
ISBN : 9791091504928
Nombre de pages : 200
Prix : 14€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *